Un savoyard fondu d’anciennes – Michel Rostang à Paris (17e)

Michel Rostang est un cuistot battant. Un compétiteur jamais rassasié de courses automobiles, de rallyes.

Rostang Paris 17

Il gare fièrement sa Porsche 356 roadster juste au coin de ses deux restaurants dans le XVII ème à Paris rue Rennequin. La maison Michel Rostang, le plus connu, 2 étoiles au Michelin et à coté, le Bistrot d’a coté, l’un des cinq établissements que le restaurateur a ouvert avec ses filles dans la capitale. Comment penser, quand on contemple les boiseries et les vitraux art déco si sages et calmes de l’établissement que son mentor adore se coltiner les petites routes de rallye la nuit avec neige et verglas pour corser l’affaire.

« Mon père m’avait toujours dit : pas de mobylette. Donc quand j’ai eu mon permis, il m’a offert une Simca 1.000 ». Parfait pour enrouler les lacets du Vercors. Jusqu’à la R8 Gordini. Pourtant avoue Michel Rostang, je ne suis jamais allé jusqu’à la compétition pure et dure.

IMG_2546

C’est Jacques Lameloise, autre célèbre restaurateur à Chagny en Bourgogne qui lui donne le gout des vieilles voitures. Le bruit, l’odeur, le plaisir de conduire. Et cette fois, Michel Rostang bascule dans la compétition amateur. Pour s’amuser bien sûr avec ses copains Jean Paul Lacombe et Michel Chabran, mais suffisamment sérieusement pour acquérir une Lancia Fulvia 1.600 Fanalone Serie 1, groupe 4 de 1969 et de créer le Team des Chefs qui se partage deux BMW, une 1602 et une 2002 Ti, avec laquelle il gagne un étape du Tour Auto avant de participer au Monte Carlo Classic. Son secret, la concentration, comme en cuisine pour que tous les plats arrivent à temps voulu. « D’ailleurs dit-il, après le coup de feu on sort lessivé comme après une étape du Turini ! ».

Le rapport avec son restaurant ?: « Ne rien laisser au hasard. Un cadre léché, des voitures nickel »

D6FFCC31-3893-4737-9EF2-FC6AE8F3D92A

De fait, Michel Rostang possède aussi un Austin Healey100, Kit Le Mans de 1954 et deux Porsche : une 911 2,4S de 1972 et cette 356 Roadster de 1961 dont il vient de refaire entièrement l’intérieur en cuir rouge. Tout ce petit monde est soigné par un mécano de Valence et dort dans un garage de Savoie dont Michel Rostang se garde bien de donner l’endroit.

Mais ce perfectionniste est un homme pressé. Il repart pour un rallye dans la Creuse…avec ses copains chefs au volant. Et un plus: « On part toujours avec quelques caisses de vin et puis du fromage de chèvre. une sorte de food truck d’assistance. on est connu sur le circuit… » Et pour cause. L’ambition de Michel Rostang: s’inscrire aux Mille Miglia,la course mythique italienne désormais réservée aux Classiques, l’année prochaine…Avec ou sans food truck ?

rostang trio
Michel Rostang entouré de Michel Chabran à sa droite et de Jean-Paul Lacombe, membres du « Team de Chefs » qui court en voitures anciennes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :